San Lorenzo et « Battment »
Chiesa di San Lorenzo 3 - Fine Art Produzioni

En été, au mois d’août, la fête de San Lorenzo – saint patron d’Aidone – est un événement très attendu. La tradition de dévotion au saint remonte au XVIe siècle : selon la légende, ce saint récupéra un chargement de marchandises infectées du virus de la peste et le fit brûler, sauvant ainsi le village.
Il semble que le « Battment » (« combat ») ait été proposé tous les dix ans jusqu’à la fin du XIXe siècle, quand il fut suspendu, jusqu’en 2005, année où il fut réorganisé. Environ mille ans de représentation théâtrale d’un événement curieux, donc. Car il ne s’agit ni d’une bataille, ni d’un combat militaire : il semble que la représentation évoque un tournoi voulu par Guillaume le Normand pour rendre plus pacifiques les rapports de domination et de persécution de la communauté normande envers les musulmans. Guillaume voulut bien représenter une bataille – la bataille finale qui eut lieu près d’Aidone, au « Passo dei Giudei », et qui marqua la défaite définitive des musulmans sur ces territoires. La représentation actuelle raconte en effet deux cultures qui se rencontrent, s’affrontent et suivent ensemble les cortèges de la Madonna delle Grazie et de San Lorenzo. La comtesse Adélaïde, figure très respectée, accueille des représentants d’autres fêtes médiévales siciliennes.

  Click to listen highlighted text! En été, au mois d’août, la fête de San Lorenzo – saint patron d’Aidone – est un événement très attendu. La tradition de dévotion au saint remonte au XVIe siècle : selon la légende, ce saint récupéra un chargement de marchandises infectées du virus de la peste et le fit brûler, sauvant ainsi le village. Il semble que le « Battment » (« combat ») ait été proposé tous les dix ans jusqu’à la fin du XIXe siècle, quand il fut suspendu, jusqu’en 2005, année où il fut réorganisé. Environ mille ans de représentation théâtrale d’un événement curieux, donc. Car il ne s’agit ni d’une bataille, ni d’un combat militaire : il semble que la représentation évoque un tournoi voulu par Guillaume le Normand pour rendre plus pacifiques les rapports de domination et de persécution de la communauté normande envers les musulmans. Guillaume voulut bien représenter une bataille – la bataille finale qui eut lieu près d’Aidone, au « Passo dei Giudei », et qui marqua la défaite définitive des musulmans sur ces territoires. La représentation actuelle raconte en effet deux cultures qui se rencontrent, s’affrontent et suivent ensemble les cortèges de la Madonna delle Grazie et de San Lorenzo. La comtesse Adélaïde, figure très respectée, accueille des représentants d’autres fêtes médiévales siciliennes.

 


RÉSERVATION EN LIGNE

Scopri le strutture ricettive con il marchio di qualità del Distretto e riservati il posto migliore.

Il servizio sarà disponibile a breve

visite coupon

Scopri le offerte pensate per te.

Il servizio sarà disponibile a breve