Escalier Santa Maria del Monte
Scala di Santa Maria del Monte 2 - Fine Art Produzioni
L’Escalier Santa Maria del Monte symbolise Caltagirone en Italie et dans le monde. Connu également en tant qu’Escalier de San Giacomo (saint Jacques), il fait 130 mètres de long et compte 142 marches.
Son histoire est intimement liée à l’évolution urbanistique de la ville. Jusqu’au XVIe siècle, le centre habité de Caltagirone se développait sur les flancs de trois collines : sur la plus haute, se trouvait l’ensemble le plus ancien, né autour du château arabo-suédois, duquel on devait déjà jouir alors d’un panorama merveilleux, agrémenté des coupoles et des clochers ornés de faïence que la religiosité populaire avait engendrés.
Le développement urbanistique, qui s’étend vers l’aval, posa le problème de relier l’ancienne ville, représentant le centre religieux autour de l’église principale, et la nouvelle, où, en 1483, fut transférée la « Casa senatoria », cœur du pouvoir civil et politique, et où les activités économiques des artisans étaient florissantes. Ce fut chose faite en 1606, grâce à une route qui passa entre les masures présentes le long du flanc sud de la colline.
En 1956, sur chaque contremarche fut placé un panneau en faïence polychrome, reproduisant des motifs utilisés par les artisans de la zone du Xe au XXe siècle, choisis et adaptés pour cette fonction par Antonino Ragona.
L’escalier, vieux de quatre siècles, représente pour les plus fins observateurs un véritable document d’histoire de l’art à parcourir du regard dans le sens de l’ascension. En effet, il est idéalement composé de dix secteurs, un pour chaque siècle, à partir du Xe siècle. Chacun est constitué de quatorze marches qui, alternant les éléments géométriques, figuratifs et floraux, représentent une succession d’exemples de nombreux styles : arabe, normand, suédois, angevin-aragonais, du gothique sicilien du XIIIe siècle, espagnol, Renaissance, baroque, du XVIIIe siècle, du XIXe siècle et contemporain.

Chaque saison présente ses propres nuances de lumière et devient idéale pour visiter ce monument fascinant. Mais en été, il devient spectaculaire : les 24 et 25 juillet, à l’occasion des célébrations en l’honneur de saint Jacques, patron de la ville, l’Escalier est éclairé par des milliers de lampions colorés, placés sur les marches pour donner vie à un spectacle de feu toujours renouvelé.

 

 

  Click to listen highlighted text! L’Escalier Santa Maria del Monte symbolise Caltagirone en Italie et dans le monde. Connu également en tant qu’Escalier de San Giacomo (saint Jacques), il fait 130 mètres de long et compte 142 marches. Son histoire est intimement liée à l’évolution urbanistique de la ville. Jusqu’au XVIe siècle, le centre habité de Caltagirone se développait sur les flancs de trois collines : sur la plus haute, se trouvait l’ensemble le plus ancien, né autour du château arabo-suédois, duquel on devait déjà jouir alors d’un panorama merveilleux, agrémenté des coupoles et des clochers ornés de faïence que la religiosité populaire avait engendrés. Le développement urbanistique, qui s’étend vers l’aval, posa le problème de relier l’ancienne ville, représentant le centre religieux autour de l’église principale, et la nouvelle, où, en 1483, fut transférée la « Casa senatoria », cœur du pouvoir civil et politique, et où les activités économiques des artisans étaient florissantes. Ce fut chose faite en 1606, grâce à une route qui passa entre les masures présentes le long du flanc sud de la colline. En 1956, sur chaque contremarche fut placé un panneau en faïence polychrome, reproduisant des motifs utilisés par les artisans de la zone du Xe au XXe siècle, choisis et adaptés pour cette fonction par Antonino Ragona. L’escalier, vieux de quatre siècles, représente pour les plus fins observateurs un véritable document d’histoire de l’art à parcourir du regard dans le sens de l’ascension. En effet, il est idéalement composé de dix secteurs, un pour chaque siècle, à partir du Xe siècle. Chacun est constitué de quatorze marches qui, alternant les éléments géométriques, figuratifs et floraux, représentent une succession d’exemples de nombreux styles : arabe, normand, suédois, angevin-aragonais, du gothique sicilien du XIIIe siècle, espagnol, Renaissance, baroque, du XVIIIe siècle, du XIXe siècle et contemporain. Chaque saison présente ses propres nuances de lumière et devient idéale pour visiter ce monument fascinant. Mais en été, il devient spectaculaire : les 24 et 25 juillet, à l’occasion des célébrations en l’honneur de saint Jacques, patron de la ville, l’Escalier est éclairé par des milliers de lampions colorés, placés sur les marches pour donner vie à un spectacle de feu toujours renouvelé.    

 

 

 


RÉSERVATION EN LIGNE

Scopri le strutture ricettive con il marchio di qualità del Distretto e riservati il posto migliore.

Il servizio sarà disponibile a breve

visite coupon

Scopri le offerte pensate per te.

Il servizio sarà disponibile a breve