Réserve naturelle orientée Bosco di Santo Pietro
Bosco di Santo Pietro 3 - Fine Art Produzioni

Près de Santo Pietro – petit bourg à une vingtaine de kilomètres de Caltagirone –, se trouve la Réserve naturelle orientée Bosco di Santo Pietro, qui s’étend sur plus de 6 500 hectares, sur un grand plateau sableux sillonné de vallons. Le bois (« Bosco ») était au début compris dans la baronnie de Fetanasimo (plus de 25 000 hectares) que le roi Roger donna à la ville de Caltagirone en 1143 en tant que récompense pour la collaboration obtenue durant la guerre contre les Arabes. Le bois allait alors jusqu’aux portes de Caltagirone et il représentait une des plus grandes étendues de maquis méditerranéen de l’époque. La réserve naturelle actuelle lie savamment les usages et activités agricoles et pastorales au respect de certaines règles précises afin de protéger et de sauvegarder une des plus importantes forêts de lièges mixtes de la Sicile centrale, qui est accompagnée d’une importante forêt de chênes verts. Nombreuses sont les autres espèces de plantes présentes dans le bois : orchidée sauvage, oléastre, caroubier sauvage, le rare chêne Kermès, arbousier, lentisque, phillyrea. On trouve également une grande variété de champignons, notamment le très recherché Boletus aereus (cèpe bronzé), le Boletus impolitus (bolet dépoli) et la terrible Amanita phalloides (amanite phalloïde), très vénéneuse. En se promenant dans le bois, il est possible d’y rencontrer des hérissons, des lièvres, des lapins sauvages et des belettes, mais aussi des chats sauvages et des renards. Parmi les oiseaux à observer, quatre-vingt-seize espèces différentes sont présentes, dont la mésange, la fauvette mélanocéphale, le geai, mais aussi quelques espèces rares comme le pic épeiche, le rémiz et la crécerelle (« muschittu » dans le dialecte local).

Le climat doux permet sans aucun doute de s’adonner aux excursions toute l’année, mais les saisons idéales sont le printemps et l’automne : le printemps, pour la floraison, et l’automne, pour les splendides couleurs du bois.
En partant du bois de Santo Pietro, on traverse d’abord les zones reboisées de pins et d’eucalyptus, puis on trouve les deux plus belles parties du bois : les petites vallées appelées « fontaines du chasseur » et de la « Molara ». On peut alors effectuer une sorte de boucle afin d’admirer ce qui reste de la forêt de lièges de la Molara.

 

 

 

  Click to listen highlighted text! Près de Santo Pietro – petit bourg à une vingtaine de kilomètres de Caltagirone –, se trouve la Réserve naturelle orientée Bosco di Santo Pietro, qui s’étend sur plus de 6 500 hectares, sur un grand plateau sableux sillonné de vallons. Le bois (« Bosco ») était au début compris dans la baronnie de Fetanasimo (plus de 25 000 hectares) que le roi Roger donna à la ville de Caltagirone en 1143 en tant que récompense pour la collaboration obtenue durant la guerre contre les Arabes. Le bois allait alors jusqu’aux portes de Caltagirone et il représentait une des plus grandes étendues de maquis méditerranéen de l’époque. La réserve naturelle actuelle lie savamment les usages et activités agricoles et pastorales au respect de certaines règles précises afin de protéger et de sauvegarder une des plus importantes forêts de lièges mixtes de la Sicile centrale, qui est accompagnée d’une importante forêt de chênes verts. Nombreuses sont les autres espèces de plantes présentes dans le bois : orchidée sauvage, oléastre, caroubier sauvage, le rare chêne Kermès, arbousier, lentisque, phillyrea. On trouve également une grande variété de champignons, notamment le très recherché Boletus aereus (cèpe bronzé), le Boletus impolitus (bolet dépoli) et la terrible Amanita phalloides (amanite phalloïde), très vénéneuse. En se promenant dans le bois, il est possible d’y rencontrer des hérissons, des lièvres, des lapins sauvages et des belettes, mais aussi des chats sauvages et des renards. Parmi les oiseaux à observer, quatre-vingt-seize espèces différentes sont présentes, dont la mésange, la fauvette mélanocéphale, le geai, mais aussi quelques espèces rares comme le pic épeiche, le rémiz et la crécerelle (« muschittu » dans le dialecte local). Le climat doux permet sans aucun doute de s’adonner aux excursions toute l’année, mais les saisons idéales sont le printemps et l’automne : le printemps, pour la floraison, et l’automne, pour les splendides couleurs du bois. En partant du bois de Santo Pietro, on traverse d’abord les zones reboisées de pins et d’eucalyptus, puis on trouve les deux plus belles parties du bois : les petites vallées appelées « fontaines du chasseur » et de la « Molara ». On peut alors effectuer une sorte de boucle afin d’admirer ce qui reste de la forêt de lièges de la Molara.      

 

 

 


RÉSERVATION EN LIGNE

Scopri le strutture ricettive con il marchio di qualità del Distretto e riservati il posto migliore.

Il servizio sarà disponibile a breve

visite coupon

Scopri le offerte pensate per te.

Il servizio sarà disponibile a breve