Cathédrale de Piazza Armerina
Print Friendly
Duomo 9 - Fine Art Produzioni
La cathédrale de Piazza Armerina (« Duomo » en italien) est une des plus extraordinaires églises de Sicile, construite au sommet de la colline de la ville, au XVIe siècle. Il s’agit d’une élégante église en style gothique aragonais, à laquelle fut ajouté entre le XVe et le XVIe siècle un superbe clocher orné de fenêtres en plein cintre. L’édifice a une longueur de 70 mètres et s’inspire du maniérisme de l’architecture de la fin du XVIe siècle, dont la robustesse est assouplie par de grandes volutes baroques. Élancée grâce à des escaliers frontaux et latéraux, l’église culmine dans la lanterne de la majestueuse coupole, qui s’élève sur la croisée du transept à 76 mètres et a un diamètre de 14 mètres. La façade frontale, haute et sévère, est ornée d’une grande fenêtre à tympan et d’un grand portail à colonnes torsadées, construit en 1719 et auquel on accède par deux escaliers. L’intérieur présente un plan en croix latine, une seule nef et des chapelles latérales communicantes. De très beaux piliers et lésènes rythment l’espace deux par deux, et il semble que l’espace se dilate au niveau du transept, grâce à la lumière qui jaillit de la grande coupole et des vitraux peints du presbytère. Sur le second autel, à gauche, se trouve, dans un petit temple de bois, un Ecce Homo en terre cuite, attribué à l’école des Gagini. L’aile gauche du transept présente d’autres intérêts : sur l’autel à gauche, l’Assomption, peinture de Filippo Paladino (1612) ; devant l’entrée de la sacristie, les portraits des évêques et des prélats les plus importants de l’histoire de la ville et, dans la voûte, une fresque du XVIIe siècle représentant Marco Trigona et Laura de Assoro, qui offrent le temple à la Vierge. Le parvis offre un beau panorama de la campagne et de la ville.

 

 

  Click to listen highlighted text! La cathédrale de Piazza Armerina (« Duomo » en italien) est une des plus extraordinaires églises de Sicile, construite au sommet de la colline de la ville, au XVIe siècle. Il s’agit d’une élégante église en style gothique aragonais, à laquelle fut ajouté entre le XVe et le XVIe siècle un superbe clocher orné de fenêtres en plein cintre. L’édifice a une longueur de 70 mètres et s’inspire du maniérisme de l’architecture de la fin du XVIe siècle, dont la robustesse est assouplie par de grandes volutes baroques. Élancée grâce à des escaliers frontaux et latéraux, l’église culmine dans la lanterne de la majestueuse coupole, qui s’élève sur la croisée du transept à 76 mètres et a un diamètre de 14 mètres. La façade frontale, haute et sévère, est ornée d’une grande fenêtre à tympan et d’un grand portail à colonnes torsadées, construit en 1719 et auquel on accède par deux escaliers. L’intérieur présente un plan en croix latine, une seule nef et des chapelles latérales communicantes. De très beaux piliers et lésènes rythment l’espace deux par deux, et il semble que l’espace se dilate au niveau du transept, grâce à la lumière qui jaillit de la grande coupole et des vitraux peints du presbytère. Sur le second autel, à gauche, se trouve, dans un petit temple de bois, un Ecce Homo en terre cuite, attribué à l’école des Gagini. L’aile gauche du transept présente d’autres intérêts : sur l’autel à gauche, l’Assomption, peinture de Filippo Paladino (1612) ; devant l’entrée de la sacristie, les portraits des évêques et des prélats les plus importants de l’histoire de la ville et, dans la voûte, une fresque du XVIIe siècle représentant Marco Trigona et Laura de Assoro, qui offrent le temple à la Vierge. Le parvis offre un beau panorama de la campagne et de la ville.    

 

 

 


RÉSERVATION EN LIGNE

Scopri le strutture ricettive con il marchio di qualità del Distretto e riservati il posto migliore.

Il servizio sarà disponibile a breve

Gli Itinerarissimi

Componi con noi il puzzle delle Tue esperienze nel territorio del distretto.

Apri la brochure