La Semaine sainte
Settimana Santa 8 - Elio Camerlingo

La Semaine sainte est sans aucun doute un des moments les plus charmants pour visiter Enna : les rites remontent à l’époque de la domination espagnole. Un événement très captivant, qui attire des milliers de touristes venant du monde entier. Les cérémonies liées à la Semaine sainte sont en effet parmi les traditions de Pâques les plus pittoresques de la Sicile. Les célébrations commencent par le dimanche des Rameaux, lorsque les quinze confréries – elles étaient plus nombreuses auparavant – défilent dans un silence mystique dans les rues de la ville, dans leurs costumes espagnols et au son de marches funèbres jouées par l’orchestre. Le Vendredi saint, en début d’après-midi, c’est le moment clou des célébrations : les confréries partent de leur église d’appartenance pour atteindre la cathédrale. Plus de deux mille confrères encapuchonnés ouvrent le cortège. Ils avancent en se balançant (il s’agit d’un mouvement typique appelé « annacata ») pour accompagner au cimetière, sur un trajet éclairé par des torches, la statue de la Vierge affligée, et l’urne du Christ mort, qu’ils portent sur leurs épaules parmi les prières, la dévotion et les plaintes. Du cimetière, la procession triste et solennelle reprend son chemin pour aller à la cathédrale. La Semaine sainte d’Enna se conclut avec les rites de dévotion de la « Paix » : le dimanche de Pâques, sur le parvis de la cathédrale, le peuple attend la rencontre entre le Christ ressuscité et la Mère joyeuse, et le moment de la « Spartenza » (la séparation), quand les deux simulacres retournent chacun dans son église. La séparation des deux statues a lieu le dimanche de la Divine Miséricorde lorsque, à un endroit panoramique près du château de Lombardie, le clerc effectue la bénédiction des champs.

 

 

  Click to listen highlighted text! La Semaine sainte est sans aucun doute un des moments les plus charmants pour visiter Enna : les rites remontent à l’époque de la domination espagnole. Un événement très captivant, qui attire des milliers de touristes venant du monde entier. Les cérémonies liées à la Semaine sainte sont en effet parmi les traditions de Pâques les plus pittoresques de la Sicile. Les célébrations commencent par le dimanche des Rameaux, lorsque les quinze confréries – elles étaient plus nombreuses auparavant – défilent dans un silence mystique dans les rues de la ville, dans leurs costumes espagnols et au son de marches funèbres jouées par l’orchestre. Le Vendredi saint, en début d’après-midi, c’est le moment clou des célébrations : les confréries partent de leur église d’appartenance pour atteindre la cathédrale. Plus de deux mille confrères encapuchonnés ouvrent le cortège. Ils avancent en se balançant (il s’agit d’un mouvement typique appelé « annacata ») pour accompagner au cimetière, sur un trajet éclairé par des torches, la statue de la Vierge affligée, et l’urne du Christ mort, qu’ils portent sur leurs épaules parmi les prières, la dévotion et les plaintes. Du cimetière, la procession triste et solennelle reprend son chemin pour aller à la cathédrale. La Semaine sainte d’Enna se conclut avec les rites de dévotion de la « Paix » : le dimanche de Pâques, sur le parvis de la cathédrale, le peuple attend la rencontre entre le Christ ressuscité et la Mère joyeuse, et le moment de la « Spartenza » (la séparation), quand les deux simulacres retournent chacun dans son église. La séparation des deux statues a lieu le dimanche de la Divine Miséricorde lorsque, à un endroit panoramique près du château de Lombardie, le clerc effectue la bénédiction des champs.    

 

 


RÉSERVATION EN LIGNE

Scopri le strutture ricettive con il marchio di qualità del Distretto e riservati il posto migliore.

Il servizio sarà disponibile a breve

visite coupon

Scopri le offerte pensate per te.

Il servizio sarà disponibile a breve